Flashs  (20)
 Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  |Communiqués
 
Recherche personnalisée
BOGOTA, vendredi 17 juillet 2009 (LatinReporters.com) - La Colombie ouvre ses bases aux Etats-Unis, bannis d'Equateur. Alors que la présence militaire américaine en Equateur prend fin, la Colombie voisine ouvre ses bases aux Etats-Unis pour lutter non seulement contre le trafic de drogue, mais aussi "contre le terrorisme et autres délits". L'accord négocié par Washington et Bogota soulève des remous. Il incitera le Venezuela et ses alliés de la gauche radicale latino-américaine à maintenir leurs réserves à l'égard de Barack Obama.
Article

LIMA, lundi 13 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Pérou: nouveau Premier ministre après la révolte d'Amérindiens.Trois jours après la démission du Premier ministre Yehude Simon, son successeur Javier Velasquez Quesquen, président sortant du Congrès (Parlement), prêtait serment le 11 juillet à Lima devant le président du Pérou, Alan Garcia. Critiquée par l'opposition et des communautés amérindiennes, cette nomination est vue comme une reprise en mains de l'exécutif par le Parti Apriste Péruvien (PAP) du chef de l'Etat après la révolte d'indigènes amazoniens. Le nouveau cabinet est le 3e d'Alan Garcia en 3 ans.
Article

BUENOS AIRES, dimanche 12 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Argentine: élections + grippe A = couple Kirchner très dévalué. A la Casa Rosada présidentielle de Buenos Aires, la gueule de bois électorale après l'humiliation aux législatives est durcie par un tsunami incontrôlé de grippe A occulté avant le scrutin. Dans ce décor, le couple Kirchner est très dévalué. La présidente argentine Cristina et son mari, l'ex-président Nestor, ne pourront probablement pas perpétuer leur alternance matrimoniale à la tête du pays au-delà de l'élection présidentielle de 2011.
Article

MEXICO, vendredi 10 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Mexique / élections: le PRI revient après 9 ans dans l'opposition. Le dépouillement de la totalité des bulletins de vote confirme que l'historique Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI) a remporté les élections législatives du 5 juillet et que les Mexicains ont passé facture au président Felipe Calderon et à son Parti de l'Action Nationale (PAN, conservateur) pour la crise économique, la grippe A et l'insécurité générée par les gangs de la drogue. Le principal parti de gauche du Mexique subit aussi une lourde défaite.
Article

MOSCOU/WASHINGTON, mardi 7 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Honduras: Obama appuie le rétablissement du président Zelaya, sans approuver sa politique. Les Etats-Unis appuient le rétablissement du président démocratiquement élu du Honduras, Manuel Zelaya, bien qu'il se soit opposé à la politique de Washington, a affirmé le 7 juillet le président américain Barack Obama lors de sa première visite officielle à Moscou. Expulsé par l'armée le 28 juin, le président Zelaya tenta en vain de rentrer au Honduras le 5 juillet.
Article

WASHINGTON, dimanche 5 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Coup d'Etat / crise: l'OEA suspend le Honduras. Texte officiel intégral de la résolution adoptée par l'Assemblée générale de l'Organisation des Etats américains (OEA) le 4 juillet à Washington.
Article

MADRID, mardi 30 juin 2009 (LatinReporters.com) - Le coup d'Etat "légal" au Honduras: quel gâchis continental! "On n'écrase pas les mouches à coups de canon" répondit un jour le socialiste Felipe Gonzalez, alors président du gouvernement espagnol, à une question sur l'opportunité de déployer l'armée au Pays basque contre les terroristes indépendantistes de l'ETA. Si cette sagesse avait inspiré la justice, le Parlement et surtout l'armée du Honduras, le président Zelaya n'aurait pas été évincé le 28 juin par un coup de force calqué jusqu'à la caricature sur les traditionnels putschs militaires latino-américains d'un passé pas encore lointain.
Article

TEGUCIGALPA, dimanche 28 juin 2009 (LatinReporters.com) - Honduras / Coup d'Etat: le président Zelaya détenu par l'armée et déporté au Costa Rica. Quelques heures avant la tenue d'un référendum très controversé, le président du Honduras, Manuel Zelaya, a été enlevé dimanche au palais présidentiel de Tegucigalpa par des militaires qui l'ont déporté par voie aérienne au Costa Rica. Des chars sont déployés dans la capitale. La communauté internationale dénonce ce coup d'Etat. La justice, le Parlement, l'Eglise et l'armée du Honduras estimaient "illégal" le référendum que le président Zelaya avait convoqué pour ouvrir la voie à une Assemblée constituante qui réformerait la Constitution. Manuel Zelaya est un allié du président vénézuélien Hugo Chavez.
Article

TEGUCIGALPA, vendredi 26 juin 2009 (LatinReporters.com) - Honduras en crise: justice, Parlement et armée contre le président Zelaya, soutenu par Chavez. La justice, le Parlement et l'armée du Honduras s'opposent à la prétention jugée "illégale" du président Manuel Zelaya de réformer la Constitution et d'être éventuellement réélu. Cette crise institutionnelle risque de se transformer en crise internationale. Le Venezuela de Hugo Chavez et ses alliés régionaux de la gauche radicale soutiennent le président Zelaya, le présentant comme "victime d'un coup d'Etat en marche". L'Organisation des Etats américains (OEA) a été saisie d'urgence.
Article

CARACAS, jeudi 25 juin 2009 (LatinReporters.com) - Neuf et bientôt dix pays dans l'ALBA, créée par le Venezuela et Cuba. Rebaptisée à cette occasion Alliance [au lieu d'Alternative] bolivarienne pour les Amériques, l'ALBA a formalisé l'adhésion de trois nouveaux Etats, dont l'Equateur, lors de son VIe Sommet extraordinaire, tenu le 24 juin à Maracay (120 km à l'ouest de Caracas). Créée en décembre 2004 sous l'impulsion du président vénézuélien Hugo Chavez et de son homologue cubain de l'époque, Fidel Castro, l'ALBA compte désormais neuf pays membres.
Article

MEXICO, mardi 23 juin 2009 (LatinReporters.com) - "Florence Cassez purgera au Mexique sa peine de 60 ans de prison" a annoncé lundi à la presse le président mexicain Felipe Calderon. Arrêtée en décembre 2005 et condamnée pour complicité d'enlèvements qu'elle nie, la Française ne sera donc pas transférée en France comme l'avait sollicité le président Nicolas Sarkozy. Raison: "le gouvernement français s'est réservé la compétence de décider de la suspension ou de la réduction de la peine" après un éventuel transfèrement, a précisé Felipe Calderon, qui veut l'exécution complète de la sentence.
Article

LIMA, dimanche 21 juin 2009 (LatinReporters.com) - Pérou / Amazonie: pas de génocide indien selon l'ONU, qui demande une commission d'enquête. Américain d'origine indienne apache, le rapporteur spécial de l'Organisation des Nations unies (ONU) sur les peuples indigènes, James Anaya, a clairement réfuté le terme "génocide" pour qualifier les affrontements qui ont fait 34 morts -24 policiers et 10 Indiens amazoniens- les 5 et 6 juin à Bagua, au nord du Pérou. Le rapporteur demande aux autorités péruviennes une commission d'enquête, avec participation internationale, sur ces violences.
Article

LIMA, samedi 20 juin 2009 (LatinReporters.com) - Pérou / Amazonie: révolte indienne apaisée par l'abrogation de décrets. Les représentants des Indiens de l'Amazonie péruvienne ont proposé vendredi à leurs communautés la levée de barrages routiers et fluviaux après l'abrogation, le 18 juin par le Congrès national du Pérou (Parlement), de deux décrets qu'elles rejetaient. Leur révolte déboucha le 5 juin sur les affrontements meurtriers de Bagua (nord), qui ont fait 34 morts -24 policiers et 10 autochtones- selon le dernier bilan officiel.
Article

LIMA, lundi 15 juin 2009 (LatinReporters.com) - Pérou / Amazonie: choc meurtrier entre deux outrances. Le choc entre l'outrance néolibérale du président Alan Garcia et l'outrance ethnocentriste d'Indiens de l'Amazonie a fait au moins 34 morts début juin au nord du Pérou. Ce drame oblige le chef de l'Etat à suspendre et peut-être à réviser sa stratégie de développement.
Article

MADRID, vendredi 12 juin 2009 (LatinReporters.com) - Ronaldo et Kaka au Real Madrid : oui aux immigrés! Cristiano Ronaldo... Portugais! Kaka... Brésilien! Ces deux immigrés vont être logés et nourris par une ONG espagnole, le Real Madrid, qui leur paye même l'avion, 159 millions d'euros pour les deux billets. Mais qu'on ne dise pas qu'ils nous enlèvent la paella de la bouche, car ils sont prêts à effectuer ce sale boulot, marquer des buts, dont nous, les Madrilènes, ne voulons plus.
Article

MADRID, lundi 8 juin 2009 (LatinReporters.com) - En Espagne comme dans la majorité des autres pays de l'Europe des 27, la droite a remporté les élections européennes du 7 juin. Avec 38,5% des voix, les socialistes du président du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, sont devancés de près de 4 points par le Parti Populaire (PP - 42,2%) de Mariano Rajoy, chef de l'opposition conservatrice. Dans les grands pays de l'Union européenne (UE), dont l'Espagne, la gauche est la plus pénalisée par la crise économique globale, pourtant attribuée au néolibéralisme de la droite.
Article

Jeudi 4 juin 2009 (LatinReporters.com) - Historique: l'OEA révoque l'exclusion de Cuba, mais pas de réintégration automatique. La décision est historique et marquera l'ère Obama. En vigueur depuis près d'un demi-siècle, l'exclusion de Cuba de l'Organisation des Etats américains (OEA) a été révoquée le 3 juin par acclamations des 34 pays, dont les Etats-Unis, de cette organisation continentale. La levée de l'exclusion ne signifie pas la réintégration automatique de Cuba, qui devrait en prendre l'initiative alors que le président Raul Castro et son frère Fidel se sont plusieurs fois prononcés contre le retour de leur île au sein de l'OEA.
Article

Mardi 2 juin 2009 (LatinReporters.com) - Assemblée générale de l'OEA: annuler l'exclusion de Cuba? Comme au sommet des Amériques d'avril dernier, un débat sur l'éventuelle réintégration de Cuba divise à nouveau les 34 pays de l'Organisation des Etats américains, l'OEA. Elle tient ces 2 et 3 juin au Honduras sa 39e Assemblée générale au niveau des chefs de la diplomatie. Hillary Clinton y représente donc les Etats-Unis.
Article

MADRID, lundi 1er juin 2009 (LatinReporters.com) - Espagne: fumier sur les élections européennes et droite favorite. Corruption, fuites judiciaires, avortement, pédophilie, crise économique, grippe porcine, insultes, Eglise, Franco, Bush, Obama: en Espagne, tout fait farine au moulin à fumier qu'est devenue la campagne pour les élections européennes du 7 juin. Dans les sondages, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, gouvernemental) de José Luis Rodriguez Zapatero est devancé par le Parti Populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy. Pour les deux partis, qui représentent 83% de l'électorat, l'enjeu est très national et peu européen.
Article

MADRID, jeudi 28 mai 2009 (LatinReporters.com) - Espagne / Une plainte contre le célèbre juge espagnol Baltasar Garzon, pour "délit présumé de prévarication" dans son procès avorté des crimes du franquisme, a été admise à Madrid à l'unanimité des 5 juges d'une salle du Tribunal suprême. Ils ont désigné un juge d'instruction dont l'enquête débouchera soit sur un non-lieu soit sur l'inculpation et la suspension du juge Garzon, figure de proue de la compétence universelle de la justice espagnole.
Article

MADRID, lundi 25 mai 2009 (LatinReporters.com) - Espagne / L'ETA menace: "stratégie politico-armée efficace" avant l'été. Prochaine campagne de violence des indépendantistes basques de l'ETA? Ils ne l'affirment pas explicitement, mais ils annoncent l'adoption avant l'été d'une nouvelle "stratégie politico-armée efficace". Le mot "efficace" est à la fois une menace pour l'avenir et l'aveu de leur faiblesse actuelle. Dans ce contexte, les terroristes affirment avoir tenté à trois reprises d'abattre avec des missiles antiaériens le conservateur José Maria Aznar lorsque ce dernier gouvernait l'Espagne (de 1996 à 2004).
Article

MADRID, vendredi 22 mai 2009 (LatinReporters.com) - Espagne: grippe A chez des militaires ... que 150 enfants visitent ! En Espagne, pays d'Europe le plus touché par la grippe porcine, dite grippe A, l'armée est frappée pour la première fois par l'épidémie. Onze militaires de l'académie du génie de l'armée de terre située à Hoyo de Manzanares, à 38 km au nord-ouest de Madrid, ont été officiellement reconnus vendredi comme atteints par le virus. Neuf autres sans diagnostic définitif sont hospitalisés, 57 sont en observation et quelque 600 en quarantaine. Lundi et mercredi, 150 enfants avaient visité l'académie où pourtant une mise en quarantaine était déjà organisée secrètement. D'où les remous politiques.
Article



Flashs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57
VOIR AUSSI
Flashs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57
REPRODUCTION
Nos textes peuvent être reproduits moyennant:

1. Attribution à leur auteur et à LatinReporters.com

2. Lien avec LatinReporters.com

Ce logo peut être affiché
PAYS
DOSSIERS
NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité
  • Références
  • SERVICE RADIO
    Pour les radios francophones, analyses audio de l'actualité en Espagne et en Amérique latine (sur demande).

      Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   | Titres  | Communiqués 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à leur auteur et à LatinReporters.com