Guatemala
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  


 
Guatemala: l'acteur comique Jimmy Morales élu président pour mettre fin à la corruption
CIUDAD DE GUATEMALA, 26 octobre 2015 (AFP) – Humoriste, comédien et animateur de télévision, Jimmy Morales, 46 ans, succède à un président emprisonné pour corruption. Sans aucune expérience politique, le comédien a pour objectif de faire changer le Guatemala.

Comediante Jimmy Morales, presidente electo de Guatemala
CIUDAD DE GUATEMALA, lunes 26 de octubre de 2015 (AFP) – El comediante de derecha Jimmy Morales, recién iniciado en la política, venció este domingo la elección presidencial en Guatemala con casi 70% de los votos, con el compromiso de combatir la corrupción que golpeó al país este año.

Amérique latine / Espagne - Élections 2015 : calendrier et analyse
MADRID, 7 janvier 2015 (LatinReporters.com) – Parmi la douzaine de rendez-vous électoraux en 2015 dans le monde ibéro-américain, deux présidentielles (en Argentine et au Guatemala) et trois législatives (au Venezuela, en Espagne et au Mexique) devraient modifier ou pour le moins secouer l'échiquier politique.

América Latina / España - Elecciones 2015 : calendario y análisis
MADRID, 7 de enero de 2015 (LatinReporters.com) - Entre la docena de citas electorales en 2015 en el mundo iberoamericano, dos presidenciales (en Argentina y en Guatemala) y tres legislativas (en Venezuela, España y México) deberían modificar o al menos sacudir el tablero político.

Guatemala: annulation de la condamnation de Rios Montt pour génocide et crimes de guerre
CIUDAD DE GUATEMALA, mardi 21 mai 2013 (LatinReporters.com) - La Cour constitutionnelle du Guatemala a annulé lundi 20 mai, pour vice de procédure portant atteinte aux droits de la défense, la condamnation historique de l'ex-dictateur Efrain Rios Mont à 80 ans de prison, 50 pour génocide et 30 pour crimes de guerre.

Guatemala-génocide: 80 ans de prison pour l'ex-dictateur Rios Montt
CIUDAD DE GUATEMALA, samedi 11 mai 2013 (LatinReporters.com) - Une peine de 80 ans de prison, 50 pour génocide et 30 pour crimes de guerre, a été infligée vendredi par un tribunal du Guatemala à l'ancien dictateur militaire José Efrain Rios Montt. Aussitôt incarcéré, mais pouvant interjeter appel, il est à 86 ans le premier ex-président d'un pays d'Amérique du Sud condamné pour génocide.

Sommet des Amériques / Drogues : la dépénalisation en débat
BOGOTA, mardi 10 avril 2012 (LatinReporters.com) - Le premier débat continental sur les conséquences à tirer de l'échec de décennies de lutte contre le narcotrafic sera ouvert au VIe Sommet des Amériques, les 14 et 15 avril en Colombie avec la participation du président des États-Unis, Barack Obama. Proposée par le président du Guatemala, une éventuelle dépénalisation ou légalisation à terme des drogues, que Washington refuse d'emblée, sera l'un des éléments en discussion.

Chavez lie Washington aux cancers présidentiels en Amérique latine
CARACAS, jeudi 29 décembre 2011 (LatinReporters.com) - Quoique disant ne pas vouloir "lancer une accusation téméraire" à propos des cancers affectant Cristina Fernandez de Kirchner en Argentine et plusieurs autres chefs d'Etat d'Amérique latine, dont lui-même, le président vénézuélien Hugo Chavez s'est interrogé sur une éventuelle "technologie pour induire le cancer". Il a rappelé dans ce contexte l'inoculation par les États-Unis de maladies vénériennes au Guatemala, dans les années 1940 pour tester la pénicilline.

Guatemala: général à la "main dure" Pérez Molina élu président
CIUDAD DE GUATEMALA, lundi 7 novembre 2011 (LatinReporters.com) - "Main dure" du pouvoir contre la criminalité, la corruption et les cartels de la drogue : c'est l'option du Guatemala, dont 53,9% des électeurs ont choisi comme président le général retraité Otto Pérez Molina. Il sera le premier militaire à emménager au palais présidentiel depuis la fin de la dictature, en 1985.

Le Guatemala vire à droite : duel Pérez-Baldizon pour la présidence au second tour
CIUDAD DE GUATEMALA, lundi 12 septembre 2011 (LatinReporters.com) - Après quatre ans de social-démocratie, le Guatemala vire à droite. Deux conservateurs, le général retraité Otto Pérez Molina et l'homme d'affaires Manuel Baldizon, se disputeront en effet en duel le 6 novembre, au second tour de l'élection présidentielle, la présidence du pays le plus peuplé d'Amérique centrale (14 millions d'habitants).

Guatemala-présidentielle: général Pérez Molina à nouveau favori avec sa "main dure"
CIUDAD DE GUATEMALA, samedi 10 septembre 2011 (LatinReporters.com) - Le 11 septembre ou le 6 novembre lors d'un éventuel second tour, la victoire probable à l'élection présidentielle du général retraité Otto Pérez Molina, 60 ans, en ferait le premier militaire à présider le Guatemala depuis la fin de la dictature, en 1985. Cela signifierait aussi le retour de la droite. Depuis 1954, elle n'a cédé à la gauche que les quatre ans du mandat de l'actuel président sortant, le social-démocrate Alvaro Colom.

Guatemala : le couple présidentiel divorce pour tenter de rester au pouvoir
CIUDAD DE GUATEMALA, mardi 22 mars 2011 (LatinReporters.com) - Ce serait "immoral" répliquait systématiquement le président du Guatemala, le socialiste modéré Alvaro Colom, lorsqu'on lui demandait s'il divorcerait de sa femme, Sandra Torres de Colom, afin qu'elle puisse être candidate à l'élection présidentielle du 11 septembre prochain sans subir l'interdit qui frappe les parents proches du président en exercice. Leur divorce est néanmoins en cours a révélé le porte-parole de la Cour suprême de justice, soulevant un tollé.

Guatemala / polémique : la Première dame brigue la présidence, bravant la Constitution
CIUDAD DE GUATEMALA, vendredi 11 mars 2011 (LatinReporters.com) - Première dame du Guatemala et figure de l'industrie textile nationale, Sandra Torres de Colom, 51 ans, a fait éclater la polémique en annonçant sa candidature à l'élection présidentielle du 11 septembre 2011. Au risque de favoriser la violence, elle brave ainsi un interdit constitutionnel, avec l'appui de son mari, le président sortant Alvaro Colom, premier chef d'Etat de gauche depuis un demi-siècle au Guatemala.

Amérique latine - Les élections de 2011 : calendrier et analyses
Mercredi 2 mars 2011 (LatinReporters.com) - Haïti, Pérou, Guatemala, Argentine et Nicaragua sont, dans l'ordre, les cinq pays d'Amérique latine appelés à élire leur président et leurs parlementaires en 2011. Divers autres scrutins sont programmés en Equateur, au Mexique et en Colombie.

Guatemala: où en est l'enquête sur l'assassinat de Florence Denèfle?
Jeudi 13 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Enseignante au lycée français de Guatemala Ciudad, Florence Denèfle, 33 ans, fut enlevée à son domicile dans la soirée du 24 mars 2010. On retrouva son corps le lendemain à 17 km de là, sur les bas-côtés d'une route des environs de la capitale. Les enquêteurs ont conclu à un meurtre par asphyxie. Près de dix mois après le drame, la famille de la victime mobilise la presse pour dénoncer les lenteurs de l'enquête de la police guatémaltèque.

Guatemala: président Colom innocenté du meurtre de Rodrigo Rosenberg
GUATEMALA, mercredi 13 janvier 2010 (LatinReporters.com) - Après huit mois d'enquête, la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (CICIG), que parraine l'Organisation des nations unies, a conclu le 12 janvier à l'innocence du président du Guatemala, Alvaro Colom, dans le meurtre de l'avocat Rodrigo Rosenberg, assassiné le 10 mai 2009. Cette affaire avait provoqué un scandale et une vive tension politique.

Guatemala - Corruption et impunité reculent: juges douteux écartés
GUATEMALA, samedi 10 octobre 2009 (LatinReporters.com) - Quoique partielle, une victoire importante et inhabituelle vient d'être remportée au Guatemala sur l'impunité et la corruption qui affligent la plupart des pays d'Amérique latine. Vingt-trois candidats de réputation douteuse à la fonction de juge à la Cour suprême de justice et aux cours d'appel ont été écartés par le Congrès de la République (Parlement) sur recommandation de la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (CICIG) que parraine l'Organisation des Nations unies (ONU).

Guatemala : l'ONU récuse des juges soutenus par la gauche présidentielle
GUATEMALA, jeudi 8 octobre 2009 (LatinReporters.com) - Nouveau scandale après l'assassinat de l'avocat Rodrigo Rosenberg. Accusés de graves délits, mais soutenus par le parti du président Alvaro Colom, 6 des 13 juges de la Cour suprême de justice guatémaltèque sont récusés par la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala, la CICIG que parraine l'Organisation des Nations unies. La Cour suprême est précisément appelée à connaître de l'affaire Rosenberg, qui a vivement polarisé le Guatemala.

Guatemala-assassinat: l'idéologie pour défendre le président Colom
GUATEMALA, lundi 18 mai 2009 (LatinReporters.com) - Le recours à l'idéologie pour mobiliser massivement ses partisans, nombreux dans les couches les plus modestes de la population, est l'arme principale du président social-démocrate du Guatemala, Alvaro Colom, pour se défendre de l'accusation d'assassinat proférée dans une vidéo posthume par sa victime présumée, l'avocat Rodrigo Rosenberg. Les manifestations contre et en faveur du président reflètent une inquiétante polarisation dans ce pays secoué jusqu'en 1996 par une longue guerre civile idéologique.

Guatemala: le président Colom (gauche) accusé d'assassinat mafieux
GUATEMALA, mardi 12 mai 2009 (LatinReporters.com) - Par écrit et sur une vidéo, parlant face à la caméra, Rodrigo Rosenberg, avocat renommé de 47 ans abattu le 10 mai à coups de feu à Ciudad de Guatemala, pressentait son assassinat et en accusait anticipativement le président de la République, le social-démocrate Alvaro Colom, sa femme Sandra de Colom et plusieurs proches collaborateurs du chef de l'Etat. L'émoi médiatique et politique est considérable.

Le Guatemala d'Alvaro Colom renforce la gauche en Amérique latine
CIUDAD DE GUATEMALA, lundi 5 novembre 2007 (LatinReporters.com) - Premier président de gauche depuis 1954 au Guatemala, le social-démocrate Alvaro Colom a été élu au second tour, le 4 novembre, avec 52,84 % des suffrages. Sa victoire sur le général à la retraite Otto Pérez Molina, candidat de la droite, renforce la domination de la gauche en Amérique latine.

Guatemala - élection présidentielle: second tour Colom-Pérez, Rigoberta Menchu humiliée
CIUDAD DE GUATEMALA, mardi 11 septembre 2007 (LatinReporters.com) - En tête du premier tour de l'élection présidentielle du 9 septembre au Guatemala après dépouillement de 99,13% des bulletins de vote, le social-démocrate Alvaro Colom (28,26%) et l'ancien général Otto Pérez Molina (droite - 23,55%) s'affronteront le 4 novembre lors d'un second tour théoriquement plus favorable à la droite. La candidate amérindienne et prix Nobel Rigoberta Menchu est éliminée et humiliée.

Guatemala : favori de la présidentielle, l'ancien général Otto Pérez Molina prône la "main dure"
CIUDAD GUATELAMA, vendredi 7 septembre 2007 (LatinReporters.com) - Devancé de dix points il y a peine un mois dans les sondages par le social-démocrate Alvaro Colom, le général retraité Otto Pérez Molina, candidat du Parti Patriote (droite), est désormais le favori de l'élection présidentielle du 9 septembre au Guatemala. Son slogan "Mano dura" (Main dure) contre la criminalité galopante fait mouche. Par contre, la candidate amérindienne Rigoberta Menchu, prix Nobel de la Paix, ne jouerait selon les sondages qu'un rôle de figurante.

Guatemala - élection présidentielle : l'Indienne Rigoberta Menchu piétine
CIUDAD GUATEMALA, samedi 11 août 2007 (LatinReporters.com) - L'Indienne Rigoberta Menchu piétine dans les sondages au Guatemala à moins d'un mois de l'élection présidentielle du 9 septembre, précédée d'une campagne très violente. Etre prix Nobel et la plus connue des 14 candidats ne sont pas des avantages suffisants. Malgré sa population amérindienne, le Guatemala n'est pas dans le sillage de la Bolivie du président andin Evo Morales.

Accord d'association UE - Amérique centrale : négociation lancée
BRUXELLES, dimanche 1er juillet 2007 (LatinReporters.com) - Les négociations entre l'Union européenne (UE) et la communauté des pays d'Amérique centrale en vue d'un accord d'association global ont commencé à Bruxelles. L'accord sera négocié avec le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Panama.

Bush en Amérique latine : biocarburants avec Lula pour freiner Chavez
WASHINGTON - BRASILIA, lundi 5 mars 2007 (LatinReporters.com) - La création d'un axe Washington - Brasilia pour la production et la commercialisation de biocarburants est aux yeux de George W. Bush un objectif stratégique de la tournée qui conduira, du 8 au 14 mars, le président des Etats-Unis au Brésil, en Uruguay, en Colombie, au Guatemala et au Mexique.

Guatemala: le conservateur Oscar Berger élu président
GUATEMALA CITY, lundi 29 décembre 2003 (LatinReporters.com) - Candidat de la Grande alliance nationale (GANA), l'avocat conservateur Oscar Berger, soutenu par les milieux d'affaires, a remporté dimanche au Guatemala le second tour de l'élection présidentielle avec 54,13% des suffrages. Son adversaire de centre droit, l'industriel du textile Alvaro Colom, a obtenu 45,87% des voix à la tête de l'Union nationale de l'espoir (UNE). Même si Alvaro Colom s'était déclaré "le candidat des pauvres", l'élection présidentielle a marginalisé la gauche dans un pays qui a subi 36 ans de guerre civile (200.000 morts de 1960 à 1996) opposant le pouvoir à des guérillas de type castriste et sandiniste. L'application des accords de paix reste un défi.

Guatemala-élections: Berger (droite) et Colom (centre droit) éjectent de la présidentielle l'ex-dictateur Rios Montt
GUATEMALA CITY, mardi 11 novembre 2003 (LatinReporters.com) - Considérée comme ses funérailles politiques, la défaite d'Efrain Rios Montt, ex-dictateur soupçonné de génocide, est le fait marquant des élections présidentielle, législatives et municipales de dimanche au Guatemala. Deux hommes d'affaires, Oscar Berger (conservateur) et Alvaro Colom (centre droit), s'affronteront le 28 décembre au second tour de la présidentielle. Divisée, la gauche guatémaltèque héritière de l'ancienne guérilla est marginalisée. Très pauvre et discriminée, la population autochtone d'origine maya, majoritaire dans ce pays de 11 millions d'habitants, ne parvient toujours pas à se doter d'une expression politique nationale propre.

Guatemala - "Ríos Montt est utile au pays" nous dit le président Portillo
BUENOS AIRES, mardi 10 juin 2003 (latinreporters.com) - Premier président du Guatemala élu, en décembre 1999, depuis la fin de la guerre civile (1960-1996), Alfonso Portillo ne se représentera ni en novembre (la Constitution n'autorise pas deux mandats consécutifs) ni dans le futur, car, nous dit-il, "je vais me retirer de la politique". Il critique la "Constitution faite pour empêcher l'élection du général Ríos Montt", actuel président du Congrès, mais aussi ex-président putschiste soupçonné de massacres lors de la guerre civile qui, selon Alfonso Portillo lui-même, fit "200.000 morts et 60.000 disparus". "Ríos Montt est utile au pays", insiste le président Portillo, au moment où le général se lance dans la course à la présidence malgré l'interdit qui le frappe.

Guatemala - Le général Ríos Montt brigue la présidence malgré l'interdit frappant les putschistes GUATEMALA CITY, mardi 10 juin 2003 (latinreporters.com) - En dépit d'un interdit constitutionnel, contre lequel il va recourir pour la troisième fois, le général José Efraín Ríos Montt, âgé de 77 ans et président actuel du Congrès des députés, a été désigné le 25 mai dernier candidat aux élections présidentielles du 9 novembre prochain par le parti dont il est le fondateur et le secrétaire général. Dimanche, le général prononçait son premier discours de campagne électorale à Totonicapan, ville de l'ouest du Guatemala.

Guatemala: droits de l'homme - Rapport 2002 d'Amnesty International
QUITO, mercredi 12 juin 2002 (latinreporters.com) - L'application des accords de paix de 1996 n'a guère progressé, estime Amnesty International dans son Rapport 2002 (relatif à 2001), les autorités n'ayant quasiment pas tenu compte de recommandations en vue de résoudre la question des violences perpétrées pendant la guerre civile par l'armée guatémaltèque. Trois militaires ont été condamnés pour l'assassinat de l'évêque Gerardi. Mais, selon Amnesty, les organisations de défense des droits humains, les journalistes, les magistrats, les témoins et les personnes voulant faire traduire en justice les responsables présumés de violences demeuraient menacés. Face à la corruption, la population a peu confiance en la justice, ce qui entraîne une hausse du nombre de lynchages.

Guerre sale: le Mexique enquête, après l'Argentine, le Chili, le Guatemala, le Salvador et l'Uruguay
MEXICO, 2 décembre 2001 (latinreporters.com) - Contrairement au processus suivi en Argentine, au Chili, au Guatemala, au Salvador et en Uruguay, c'est un procureur spécial et non une commission de la vérité, pourtant réclamée par des parents de disparus, qui tentera de déterminer officiellement au Mexique les responsabilités dans la "guerre sale" contre la gauche et des révoltés autochtones lors des années 1960-1970-1980. Le président mexicain Vicente Fox a pris cette décision après avoir reçu cette semaine un rapport de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH), qui dénonce au moins 275 disparitions.

Amérique centrale: la famine menace 1,5 million de personnes
TEGUCIGALPA, 28 août 2001 (latinreporters.com) - Dans quatre pays d'Amérique centrale -Honduras, Salvador, Guatemala et Nicaragua- une forte sécheresse apparue en mai a compromis une grande partie des récoltes et, selon le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, un million et demi de personnes sont menacées de famine. Dans la capitale hondurienne, des responsables du PAM ont renouvelé lundi leurs appels à l'aide internationale, déjà lancés en juillet, pour conjurer "la plus vaste crise alimentaire jamais vue en Amérique latine".

Guatemala : décrété pour 30 jours, " l'état d'alarme " inquiète
GUATEMALA CITY, 20 juin 2001 (latinreporters.com) - " L'état d'alarme " décrété pour 30 jours au Guatemala par le gouvernement du président Alfonso Portillo est officiellement justifié par la nécessité de capturer 63 criminels dangereux évadés le 17 juin d'une prison de haute sécurité. Des libertés fondamentales sont suspendues. Les défenseurs des droits de l'homme s'en inquiètent.

Guatemala: 30 ans de prison pour les militaires assassins de l'évêque Gerardi
GUATEMALA, 8 juin 2001 (latinreporters.com) - Trois militaires reconnus coupables de l'assassinat en 1998 de l'évêque Juan Gerardi ont été condamnés chacun à 30 ans de prison, vendredi par un tribunal de Guatemala. Une peine de 20 ans a été infligée à un prêtre complice. Mgr Gerardi accusait l'armée de graves atteintes aux droits de l'homme.

Le Guatemala se dollarise le 1er mai
GUATEMALA, 29 avril 2001 (latinreporters.com) - Dès le 1er mai, le Guatemala sera le cinquième pays d'Amérique latine à introduire l'usage courant du dollar, malgré les critiques de la gauche et des syndicats. Le dollar américain cohabitera avec la monnaie guatémaltèque, le quetzal.

Guatemala - La vague de lynchages inquiète l'ONU
Guatemala, 27 avril 2001 (latinreporters.com) - Près de 200 morts et 500 blessés victimes de lynchages ont été recensés au cours des quatre dernières années au Guatemala par des fonctionnaires de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Le problème est particulièrement sensible dans des régions peuplées d'autochtones défavorisés.

Sommet des Amériques - La dollarisation au menu
QUITO, 19 avril 2001 (latinreporters.com) - Le dollar américain est d'usage courant en Equateur, en Argentine, au Salvador, au Panama et le sera au Guatemala à partir du 1er mai. La dollarisation en Amérique latine figure au menu du IIIe Sommet des Amériques (du 20 au 22 avril à Québec), qui devrait confirmer la création, dès 2005, d'une zone de libre-échange continentale.


VOIR AUSSI
MÉDIAS GUATÉMALTÈQUES
NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • Pilar Valero directora adjunta
  • Publicité

  •   ACCUEIL  
    |
      POLITIQUE  
    |
      ECONOMIE  
    |
      SOCIETE  
    | |
      FLASHS  
    |
      TITRES